Conseils pratiques pour se débarrasser des punaises de lit (ou éviter d'en avoir) lors du pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle

 

punaise de litSoyons clairs. Vous pouvez très bien ne jamais en voir durant votre pèlerinage vers Saint-Jacques, et ce, même si vous faites 2000 km…Mais leur présence a été attestée très fortement sur les Chemins en 2009 et 2010 (et donc tous les ans depuis..voir les commentaires en fin d'article). Quelques hébergeurs en ont fait les frais (un traitement lourd et coûteux, ou pire, l’obligation de remplacer toute la literie).

Ce qui n’a rien arrangé, c’est que d'une part, certains gîtes ne s’en sont aperçus que lorsque les locaux étaient assez infestés, et d'autre part ils ont tardé à avertir les gîtes en aval. Donc pendant plusieurs jours, les pèlerins de passage ont servis malgré eux de « transporteurs » anonymes.

La prévention par un traitement adapté et la vigilance de chacun reste les meilleurs moyens pour éviter la propagation. C’est la raison d’être de cet article.

Comment la reconnaître ?

De couleur brune, une punaise de lit adulte mesure entre 4 et 7mm, avec un corps légèrement aplati. Autant dire que vous ne pourrez pas la rater si elle sort de sa cachette, et ce d’autant plus qu’elle ne se déplace pas très vite – le problème, c’est qu’elle ne sort que la nuit…. On peut soupçonner leur présence si l’on constate de petits points noirs sur la literie (déjections). Les nymphes (bébés), sont plutôt translucides.

On ne peut pas en dire autant des œufs qui ne mesurent qu’un millimètre (couleur blanche). Il faut compter 6 semaines pour un développement complet (du stade d’œuf à celui d’adulte). Vous pourrez donc très bien transporter des œufs dans (ou sur) votre sac à dos sans vous en rendre compte pendant plusieurs jours, et contribuer malgré vous à la propagation.

La journée, elle se cache dans les endroits sombres comme les matelas, couvertures…, et bien sûr, dans les sacs à dos posés près d’un endroit contaminé. Elle pique plutôt la nuit, donc quand vous êtes endormi(e)s.

La piqûre peut se confondre (pour le commun des mortels) avec une piqûre de moustique, ou de puce (mais en plus sévère…). Il est très rare de n’avoir qu’une seule piqûre. La plupart du temps vous remarquerez des piqûres en ligne droite. Comme les moustiques, la punaise se nourrit de sang.

La réaction cutanée dépend (comme pour les moustiques) des individus. La piqûre peut provoquer une inflammation locale avec une forte démangeaison (ce qui peut provoquer une surinfection en cas de grattage) ou un œdème blanchâtre qui peut saigner. Certaines personnes fortement piquées ou particulièrement allergiques ont dû consulter un médecin en urgence.

Il n’y a pas lieu d’être excessivement alarmiste. Le problème connu, il ne vous reste plus qu’à être attentif à votre lieu de repos en inspectant un peu la literie, et en évitant de poser votre sac sur le lit, et ce tout au long du chemin. Pour ceux qui le souhaitent, il est toujours temps de se procurer un insecticide adapté.

Il existe un vaporisateur de 100 ml bien pratique pour traiter son sac (vendu aux alentours de 9 euros…) – vous le trouverez sur le site http://www.treia.fr/

Il y a aussi un vaporisateur Clako punaise en vente dans différents endroits (dont l'office de tourisme du Puy en Velay). Un produit vendu en pharmacie, voir le site de la société ABATOUT

Il existe également des  procédés (à faire soi-même) pour traiter votre maison avec de l'acide borique. cliquez ici

Un reportage spécial pèlerin (ou randonneur)de Michel Gaetano  à voir sur Youtube: cliquez ici

Nous tenons également à reproduire ci-dessous, et avec son accord, le témoignage de Madame Hennebois, propriétaire des chambres d’hôtes « au Chien Pèlerin » à Sainte Mère dans le Gers. Cet article est paru dans le webzine « les zoreilles du Chemin » de novembre 2010.

« J'accueille des pèlerins depuis avril 2006 et je n'ai jamais été victime des punaises de lit dans mes 3 chambres d'hôtes et mon dortoir. Je suis scandalisée par les appels répétés de certaines entreprises qui harcèlent les hébergeurs pour qu'ils achètent leurs produits et font croire aux pèlerins que seuls les accueillants inscrits sur leur site sont garantis sans punaises... Bien entendu, pour figurer sur cette liste, il faut avoir acheté les produits en question... Certains hébergeurs finissent par avoir peur de recevoir des pèlerins dans leur maison ! Pourtant, je peux vous assurer que nombres d'hébergeurs, notamment les hébergeurs privés, ont l'habitude d’utiliser des moyens préventifs et curatifs fiables et sont tout à fait capables d'accueillir les pèlerins de façon saine... Je vous communique mes recettes efficaces pour prévenir cette infestation par des moyens assez simples : mettre de l'insecticide "spécial rampant" sur chaque matelas, oreiller et sommier de façon préventive 3 à 4 fois par an, selon la fréquentation. changer les draps et taies d'oreiller après chaque personne, après avoir vérifié l'absence de traces de sang. Inspecter les alèses, les matelas et les sommiers systématiquement à la recherche de punaises. laver les sols et les plinthes à chaque fois avec un désinfectant professionnel comprenant de l'Insectyl ou tout autre produit efficace contre les rampants dont les punaises. Si un pèlerin dit avoir été piqué, même quelques jours avant, mettre le sac à dos en plein soleil durant 1 heure après l'avoir enfermé dans un grand sac poubelle noir, et remettre du produit préventif sur toute la literie de la chambre après le départ. avoir toujours un diffuseur automatique "spécial infestations" à utiliser en cas de présence avérée de punaises. Ces petits moyens ne prennent que quelques minutes quand ils sont pratiqués systématiquement et on finit par oublier cette phobie de la punaise ! Quant à vous pèlerins, prévenez vos hébergeurs quand vous avez été piqués, ne posez jamais vos sacs sur les lits, pensez à aérer et secouer vos affaires régulièrement quand vous êtes dehors, et utilisez un produit préventif contre les punaises. Ayez confiance en vos accueillants qui sont ravis de vous recevoir…. »
Pascale Hennebois, Chambres d'Hôtes "Au Chien Pèlerin", 2 chemin du Nord, 32700 Sainte Mère
Auchienpelerin(at)orange.fr
NDLR : Il est à noter qu'effectivemment, on a rarement une réflexion ou une mise en garde quand on se rend dans un hôtel (ou des chambres d'hôtes) sur les chemins de Compostelle. Ils ne sont pourtant pas plus à l'abri que les autres types d'hébergement. De là à penser que le ménage quotidien fait à fond et surtout la vigilance du propriétaire sont l'une des clés de la lutte contre ce fléau, il n'y a qu'un pas...Après, reste la difficulté de gérer cela face à la dimension du gîte et à un flux de pèlerins de plus en plus nombreux...la vigilance de chacun est donc de mise.
Mais attention, la présence de punaises de lit n'a rien à voir avec l'hygiène du lieu (c'est à dire que la punaise de lit n'est pas là parce que l'endroit pourrait être sale - c'est une contamination par colonisation d'un spécimen apporté sur le lieu).

La punaise n'est pas microscopique (c'est plus délicat pour les oeufs...) - Inspectez-donc à fond votre sac à dos (et son contenu) de temps en temps....et si en plus vous traitez vos affaires, c'est un plus...

Derniers commentaires : (les commentaires sont fermés pour l'instant)

De Patrick - 25/8/2013 :
Il fallait oser en parler;ce qui est fait. J'apprécie tout spécialement les conseils permettant d'éviter ces petites bêtes. 

De Caleta - 18/9/2013 :
mon épouse a été victime à deux reprises de ces punaises:une première fois sur le chemin lors de notre randonnées : une fois constaté les mesures de désinfection citées ci dessus ont évité le retour des bestioles à la maison, une deuxième fois lors d'un séjour dans un hôtel à Burgos situé sur le chemin. A noter une odeur acre dans la pièce lorsqu'elle est infectée que nous reconnaissons maintenant. Merci pour vos articles bien utiles 

De Roseline - 1/10/2013 :
Cet été, j'ai été piquée dans le RER Burgos Sahagun,j'ai du voir un médecin, car l'inflamation était importante!!!  Aprés ça j'ai acheté un insecticide et pulvérisait chaque jour le lit!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

De Gilbert - 28-3/2014
Je porte en permanence dans mon sac à dos un sac poubelle résistant de 100 litres que j'utilise à chaque étape en enveloppant mon sac à dos en arrivant. Je n'ai jamais eu de problème. C'est léger et pas chère

De Bati le 6/5/16
Bonne idée, efficace et respectueuse de l'environement, le sac à dos au soleil dans un sac poubelle.
Mais ne pas oublier d'enlever la tablette de chocolat et la portion de roquefort.

 

De Jean-François le 12/6/2016
Bonjour, je m’appelle Jean-François et j'anime un blog sur mon site www.droguerie-naturelle.fr
J'ai apprécié votre article et les informations que vous y donnez, notamment la vidéo. Toute fois, permettez-moi quelques réflexions. Les produits à utiliser sont généralement des pyrèthres ou des pyréthrinoïdes. Ils sont parfaitement adaptés, mais attention, parmi eux, il y en a un qui est très toxique pour les chats par simple contact cutané : il s'agit de la Perméthrine, évitez d'utiliser des produits qui en contiennent. Je vous recommande de ne jamais secouer vos draps ou duvets devant la maison, il faut s'éloigner pour éviter que les punaises ne contaminent les prochains visiteurs.
Le dernier article de mon blog porte justement sur les gîtes d'étapes et les punaises de lit.
Bien cordialement, Jean-François.

De Laurence le 20/11/2016
Bonjour, ATTENTION aux produits contenant de la Perméthrine SVP ! Merci à Jean-François de l'avoir signalé. Mon chat a été empoisonné avec ce produit et a failli en mourir. Cordialement,Laurence